Jardin Japonnais

Je vous l’avais promis hier, voici mon jardin japonais, Myasaki. Les petits personnages ont été fait en pâte fimo et ensuite, ce sont de vrai cactus.

Il a beaucoup plu à mon chéri pour son anniversaire.

« Yonde iru mune no dokoka oku de
Elle m’appelle, cette voix, tout au fond de mon coeur
Itsumo kokoro. odoru yume wo mitai
Je voudrais ne rêver que de rêves qui m’exaltent

Kanashimi wa kazoekirenai keredo
J’ai traversé des océans de tristesse
Sono mukô de kitto anata ni aeru
Mais je sais que sur l’autre rive, je te rencontrerai sûrement

Kuri. kaesu ayamachi no sono tabi hito wa
Je suis ce voyageur qui répète les mêmes erreurs
Tada aoi sora no aosa wo shiru
Mais qui connaît le bleu du ciel pour l’avoir exploré à chaque chute
Hateshinaku michi wa tsuzuite mieru keredo
Le chemin semble long et interminable, mais je peux, de ces deux bras, étreindre la lumière
Kono ryôte wa hikari wo idakeru
Mon coeur cesse de battre quand je te dis adieu
Sayônara no toki no shizuka na mune
Mon corps vide et silencieux tend l’oreille vers le monde
Zero ni naru karada ga imi wo sumaseru
Le merveilleux de la vie, le merveilleux de la mort

Ikite iru fushigi shinde yuku fushigi
Les fleurs, le vent et les villes
Hana mo kaze mo machi mo minna onaji
Participent du même merveilleux

Yonde iru mune no dokoka oku de
Elle m’appelle, cette voix tout au fond de mon cœur
Itsumo nando demo yume wo egakô
Rêvons toujours les mêmes rêves aimés

Kanashimi no kazu wo ii. tsukusu yori
Plutôt que d’énumérer la ritournelle des malheurs
Onaji kuchi biru de sotto utaô
Servons-nous des mêmes lèvres pour chanter joyeusement
Tojite yuku omoide no sono naka ni itsumo
Cette voix enfermée dans chaque souvenir
Wasuretakunai sasayaki wo kiku
Continuons d’en écouter et d’en garder précieusement le chuchotement
Konagona ni kudakareta kane no ue ni mo
Au-dessus du miroir brisé en mille morceaux
Atarashii keishiki ga utsusareru
Des milliers de nouveaux paysages sont maintenant reflétés

Hajimari no asa no shizuka na mado
A travers la fenêtre paisible du premier matin
Zero ni naru karada mitasarete yuke
Mon corps vide et silencieux va s’emplir d’une vie nouvelle

Umi no kanata ni wa mô sagasanai
Plus besoin de chercher au-delà des mers
Kagayaku mono wa itsumo koko ni
L’étincelle du bonheur est là, près de moi
Watashi no naka ni mitsukerareta kara
Je l’ai enfin trouvée, elle est au fond de moi »

Le Voyage de Chihiro….
En savoir plus sur https://www.lacoccinelle.net/259215.html#00YuIrPj6mFzvAGZ.99

4 réflexions au sujet de « Jardin Japonnais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *